Les réalisateurs 

Fabrice Maze

Né en 1949 sous le signe du Sagittaire, Fabrice Maze vit et travaille à Paris. Après avoir étudié à l'EFAP, obtenu une licence de Lettres et son diplôme du Centre de Formation des Journalistes en 1973, il réalise des courts-métrages d'inspiration surréalistes et est homologué réalisateur de télévision en 1978. Il tourne alors son premier documentaire sur le peintre surréaliste Yves Tanguy et se consacre jusqu'en 1999 à sa carrière de réalisateur de télévision. Éclectique, il réalise plus de 150 heures de programmes dans les domaines scientifiques, littéraires, sociaux et musicaux. Il participe à de nombreuses émissions sur TF1, Antenne 2 et FR3, dont Temps X, Demandez la lune et Objectif Tintin. Il réalise également des docudrames ainsi que la série des Clips culturels avec Gonzague Saint Bris. En 1991, Canal + lui commande un documentaire sur le siège social quai André Citroën : Canal + sur Seine. Depuis 1999, il se consacre exclusivement comme auteur-réalisateur aux documentaires en développant trois thèmes : l'histoire de l'automobile, la spiritualité et l'histoire de l'art (dont l'histoire du surréalisme), des documentaires développés et produits par Seven Doc.

Rémy Ricordeau

Après des études de chinois initiées en France, Rémy Ricordeau est amené à vivre quelques années entre Taiwan et la Chine. A son retour en France, il travaille comme guide et interprète en langue chinoise. C'est à partir du début des années 2000 qu'il se consacre à la réalisation de films documentaires. Soucieux de porter un regard social et politique sur le monde qui l'entoure, ses films abordent des thématiques aussi diverses que le travail salarié, les arts populaires, l'utopie sociale, l'art brut ou le surréalisme, à travers des films comme « Putain d'usine », « Les anges de la piste », « Bricoleurs de paradis » et donc « Je ne mange pas de ce pain-là - Benjamin Péret, poète c'est-à-dire révolutionnaire » dans la Collection Phares.

Barbro Schultz Lundestam

Journaliste suédoise et réalisatrice indépendante de films documentaires, Barbro Schultz Lundestam est spécialisée dans l'art et la culture. Après ses études en anthropologie, philosophie, histoire de l'art et journalisme, elle a pendant les années 70 et 80 été productrice exécutif à la radio et télévision suédoises. Elle a créé des programmations culturelles innovatrices et également participé à plusieurs émissions pour la radio. Dans le milieu des années 80, elle fonde la maison d'édition et production Schultz Förlag AB à Stockholm et dix ans plus tard Sarl Schultz Forlag à Paris, consacrée à la littérature, la poésie et l'art. Parmi ses dernières publications, un livre sur l'organisation EAT (Experiments in Art and Technology). En 1989, Barbro rencontre Julie Martin dont le mari Billy Klüver était ingénieur chez Bell Telephone Laboratories. Débute alors son aventure sur la série de dix documentaires 9Evenings entrée dans la collection du Musée National d'Art Moderne/Centre Pompidou. Parmi ses films, un documentaire sur Pontus Hultén et le musée d'Art Moderne à Stockholm Pontus et lesAmericains avec Robert Rauschenberg, The stockholm story sur l'artiste Jim Dine, I am no longer Pinocchio sur l'œuvre-performance de Robert Whitman « Flowers » et dernièrement deux remarquables documentaires sur Wifredo Lam : Wifredo et les poètes et Poussière d'atomesprésents dans le coffret Wifredo Lam de notre collection PHARES.

Tufic Makhlouf Akl

 

Né à Mexico en 1954, Tufic Makhlouf Akl a étudié le le design industriel à la "Universidad Iberoamericana", la philosophie à la "Universidad Nacional Autonoma de Mexico" et le cinéma au Centre de Formation Cinématographique de Mexico. Son travail a fait le tour de plus de 30 expositions et festivals à travers le Monde, dont six éditions du Festival International du film de Morelia (FICM). Il a participé entre autres festivals, au 29e Festival International du Film de l'Art (FIFA), Montréal, avec son long métrage documentaire Through A (lan) Glass (2006). Lauréat du prix du meilleur Réalisateur et meilleur montage au 9th Cristal Screen Festival, Mexico. Son travail se porte à la fois sur la fiction, les documentaires ou le théâtre.

Frédéric Le Clair

 

Amateur d'art contemporain dès le début des années 70, Frédéric Le Clair, après des études de cinéma à l'Ecole Nationale Louis Lumière s'associe en 1982 à la création des « Films Constance » dans le but de produire des films sur l'art contemporain (sous forme d'un magazine « Des Arts ») parmi lesquels il en réalisera trois : Robert Combas, Richard Serra et Jean-Luc Vilmouth. Longtemps caméraman à la télévision (Canal+, France 2, France 3, Arte, etc.), il est réalisateur depuis 1992 ; il a signé - outre des émissions de plateau, des directs de musiques classique, des concerts, des jeux ou encore du sport - de nombreux sujets sur la création et le cinéma et des documentaires. Il a également constituer une collection de tableaux défendant l'abstraction issue des années 70, du mobilier des années 50 ainsi que des luminaires de Gino Sarfatti et céramiques de Martine Damas.

Julien Ferrandou

Dominique Ferrandou

 

Editeur du site : Seven Doc et Les Editions Publialp

Siège social : 10 rue Henri Bergson, 38100 Grenoble (FRANCE) Hébergeur : Wix

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now